Skip to main content

Penser les choix scolaires - Marianne Blanchard et Joanie Cayouette-Remblière, 2011

Lire l'article

Depuis quelques années, cette dynamique de multiplication des choix scolaires s’accélère, avec la suppression programmée de la carte scolaire2, la mise en place de l’orientation dite « active3 », ou encore l’accroissement de la part des enseignements optionnels au lycée. Ces réformes peuvent être interprétées comme une tentative de répondre aux différentes critiques du système scolaire français et des inégalités sociales qu’il génère, que ce soit à l’échelle nationale (à la suite notamment des émeutes de 2005) ou internationale, au travers des nombreux classements et études internationales (pisa4 pour l’enseignement secondaire, classement de Shanghai pour l’enseignement supérieur).